Kalafina émerveille le JE Live House


{{ timeslot.current.name }} jusqu'à {{ timeslot.current.end | moment "HH" }}h

À l'écoute


{{ tracks.current.track }} - {{ tracks.current.artist }}

À l'écoute


{{ fileTitle }}


{{ durationSeek | duration }} / {{ durationTotal | duration }}
Écrit par Andréa | Publié le samedi 12 juillet 2014 à 18:48 | Événement

Au cours de cette 15ème édition de Japan Expo , le festival avait mis l'accent sur les nombreux groupes musicaux présents. Même si elles n'étaient pas les invités d'honneur, l'annonce du groupe KALAFINA produit par la célèbre compositrice KAJUIRA Yuki avait suscité un certain engouement de la part du public. Depuis sa création en 2007, le groupe ne s'est jamais produit en France. Il s'agit donc d'un showcase attendu et préparé avec minutie auquel les visiteurs de Japan Expo ont pu assister dimanche 6 juillet.

L'attente autour du groupe se mesura notamment à la queue présente autour du Stand de Wakanim Music aux différentes séances de dédicaces ainsi qu'à celle du concert déjà assez conséquente à 1h du début du show, la fréquentation du Live House a même, à cette occasion, atteint pour la première fois de son histoire sa capacité maximale (5000 personnes cette année). Après quelques minutes de retard, les trois membres du groupe, Hikaru , Keiko et Wakana , arrivèrent enfin sur scène. Chacune prit place à un niveau de la scène qu'elles ne quittèrent que rarement. L'ouverture se fit sur les deux premiers titres de leur dernier single Kimi no Gin no Niwa . Bien que la prestation fût parfaite, le bémol se situe comme régulièrement dans ce genre de showcase au niveau du réglage sonore qui venait recouvrir les voix des artistes. Suite à leur demande répétée, le volume fut baissé et le public put enfin profiter comme il se devait des voix du groupe.

C'est notamment sur l'enchainement des musiques Lacrimosa (ending de Kuroshitsuji ), Magia (ending de Puella Magi Madoka Magica ) et To the beginning (opening de Fate/Zero ) que le public put observer les différents jeux au niveau des voix. Le duo Hikaru / Keiko proposait un son plus grave et dense alors que le duo Wakana / Keiko donnait dans les tons léger et voluptueux. Les premières notes de Lacrimosa enflammèrent le public. Si Garden of Sinner ( Kara no Kyoukai : The Garden of Sinners ) demeure relativement connu, l'ending de l'anime Kuroshitsuji fut un tremplin vers un public plus large pour le groupe. La réinterprétation du titre fut accueillie par un tonnerre d'applaudissements avant d'enchaîner sur le titre Magia, un autre titre phare. Ce que l'on note lors de ce showcase, c'est l'attention particulière accordée à la scénographie. Cela est encore plus flagrant sur le titre Magia, où les faisceaux de lumières chaudes se croisaient et suivaient la chorégraphie millimétrée du trio. Enfin, le dernier titre de cet ensemble, To the beginning, reçut le même accueil du public. Une nouvelle fois l'interprétation sur scène donna une nouvelle portée de la musique avec un final impressionnant où le groupe tint la dernière note sur une dizaine de secondes.

Le groupe s'exprima, demandant au public s'il connaissait les animes d'où venaient ces titres et fut étonné de voir un certain nombre de personnes comprenant leurs phrases en japonais. S'en suivit une ovation du public, répétant continuellement le nom du groupe, qui provoqua quelques larmes chez Keiko que Wakana vint consoler. Keiko poursuivit, disant qu'elles étaient ravies d'être en France et que c'était un de leur rêves avant de continuer sur un des titres de Kara no Kyoukai : Mirai Fukuin , Alleluia .

Le dernier titre interprété fut Sprinter , présent sur leur second single et également musique de The Garden of Sinners . Sur ce titre le groupe réalisa une prestation remarquable alternant à rythme soutenu leurs différentes interventions. Keiko se déplaça sur scène en fonction des différents duos qu'elle réalisait sur le titre. A la fin du titre, le groupe reçut de longs applaudissements du public avec lequel elles réalisèrent de multiples photos.

Ce showcase était très attendu et répondit aux attentes des fans, des voix puissantes, une interprétation impressionnante et une mise en scène rythmée de l'ensemble. Le seul bémol à l'ensemble revenant à la sono mal gérée demandant l'intervention des interprètes au début et qui lors de la dernière chanson revint survoler les voix des artistes. On espère que le groupe reviendra très vite pour un vrai concert et surtout une qualité sonore à la hauteur de leur performance.

Setlist du showcase :
1. Misterioso
2. Kimi no gin no niwa
3. Hikari furu
4. Lacrimosa
5. Magia
6. To the beginning
7. Alleluia
8. Sprinter

Vous pouvez retrouver nos autres photos sur Facebook dans notre galerie dédiée.
Remerciements : Azura de PixelEarth pour la rédaction de ce live report pour Nihon no OTO
Crédit photos : Fabrice Simonot - Nihon no OTO - Tous droits réservés

Commentaires

Partager l'article



Commentaires